Comment se déroule le permis bateau ?

Accueil / Economie maritime / Comment se déroule le permis bateau ?

Vous souhaitez naviguer avec un bateau à moteur ? Si la puissance de celui-ci excède 6 chevaux, vous devez passer un permis spécifique. Voici ce qu’il faut savoir sur les différents permis, le contenu de la formation, ainsi que les épreuves.

Les différents types de permis bateau

Le permis bateau est obligatoire pour piloter un bateau à moteur de plus de 6 chevaux. On distingue trois types de permis.

  • Permis côtier : Il permet de naviguer dans les limites de 6 milles d’un abri.
  • Permis hauturier : Il permet de naviguer au-delà de 12 milles des côtes françaises. Le permis côtier est nécessaire pour passer ce permis.
  • Permis eaux intérieures : Aussi appelé « permis fluvial », ce permis permet de naviguer sur les cours d’eau, les canaux et les lacs, avec une embarcation n’excédant pas 20 m de longueur.
  • Permis eaux intérieures avec extension « grande plaisance fluviale » : ce permis est nécessaire pour piloter des embarcations de plus de 20 m sur les eaux intérieures.

Inscription et formation

Le candidat doit s’inscrire dans un établissement de formation agréé, pour suivre une formation théorique d’au moins 5 h avec un formateur. Les candidats aux permis hauturier et grande plaisance fluviale n’y sont pas obligés, puisqu’ils possèdent déjà soit le permis côtier soit le permis eaux intérieures. La formation théorique aborde un certain nombre de thèmes :

  • connaissance du balisage, des signaux ;
  • règles de barre et de route ;
  • protection de l’environnement ;
  • météorologie ;
  • sécurité entre navires ;
  • usage de la VHF, etc.

La formation pratique de 3 h 30 minimum, dont 2 h de conduite supervisée (candidat à la barre), comprend 5 thèmes :

  • sécurité du plaisancier (sécurité individuelle, collective et moyens de communication) ;
  • incontournables du plaisancier (prise en compte d’un bulletin météo, respect du balisage et identification des obstacles) ;
  • responsabilités du plaisancier (utilisation des moyens de détresse et respect du milieu naturel) ;
  • conduite du bateau (mis en route, trajectoire, vitesse, propulsion, marche arrière, alignements) ;
  • manœuvres du bateau (appareiller, amarrer, accoster, mouiller, ancrer, récupérer une personne tombée à l’eau).

Épreuves

C’est le formateur du bateau-école qui supervisera l’examen. L’inscription aux épreuves se fait via l’organisme de formation. Les pièces à fournir sont :

  • le formulaire d’inscription à l’examen complété ;
  • une photo d’identité ;
  • un certificat médical de moins de 6 mois ;
  • une photocopie de la carte d’identité ;
  • deux timbres fiscaux ;
  • le permis côtier ou eaux intérieures pour les permis hauturier et grande plaisance fluviale.

L’épreuve théorique consiste en un QCM de 30 questions. 5 erreurs maximum sont admises pour le réussir. En revanche, il n’y a pas d’épreuve pratique : il suffit d’avoir suivi la formation pratique. Le moniteur valide les acquis au fur et à mesure. Il peut prolonger la formation en fonction des difficultés rencontrées par le candidat.

Auteur : Vincent T.